Processus de certification

About Processus de certification

1. Objectif :

Informations générales sur le processus de Certification IAS .

2. Portée :

Sensibilisation au processus de certification IAS.

3. Responsabilités :

Représentant désigné / Siège social – IAS.

4. Descriptif :

IAS fournit des services de certification indépendants pour divers systèmes de gestion.

5. Système de certification des systèmes de gestion :

5.1. Le programme couvre l’évaluation par l’IAS pour la certification de divers systèmes de gestion conformément aux normes internationales telles que ISO 9001, ISO 14001, ISO 45001, ISO 22000, ISO 27001, ISO 50001, IATF 16949, AS 9100 et ISO 13485

5.2. Les certificats sont délivrés conformément aux programmes d’accréditation/certification suivants :
certificat après avoir obtenu l’accréditation, un certificat accrédité sera fourni.

5.3. Portée de l’accréditation

5.3.1. L’accréditation couvre le système qualité de l’organisme de certification ainsi que la portée de certification spécifiée dans les domaines de travail décrits sous différents codes et secteurs, ou pour lesquels l’organisme de certification est autorisé à procéder à l’évaluation et à la délivrance de certificats d’agrément.

5.3.2. Pour d’autres informations et liste de clients; visitez www.iascertification.com

5.4. Portée de l’évaluation

Il s’agit des différentes activités menées par l’industrie / l’organisation, dans le cadre de la norme qui apparaît dans le certificat d’agrément délivré à l’organisation par l’IAS après évaluation satisfaisante.

5.5. Systèmes de gestion selon les normes internationales

Les certifications des normes/spécifications des systèmes de gestion suivantes sont offertes par l’IAS

5.1.5.1. Système de gestion de la qualité (SMQ) – ISO 9001

5.5.1.1. Les Normes internationales spécifient les exigences relatives aux systèmes de management de la qualité où une organisation doit démontrer sa capacité à fournir systématiquement un produit qui répond aux exigences des clients et aux exigences réglementaires applicables et vise à améliorer la satisfaction des clients grâce à l’application efficace du système, y compris les processus d’amélioration continue du système et l’assurance de la conformité aux exigences du client et aux exigences réglementaires applicables.

5.1.5.2. Système de gestion environnementale (SME) – ISO 14001

5.5.2.1. L’exigence d’un système de gestion de l’environnement est de permettre à une organisation d’identifier ses aspects significatifs et leur impact, d’élaborer et de mettre en œuvre une politique et des objectifs, qui prennent en compte les exigences légales et autres auxquelles une organisation souscrit, et prendre la décision d’informer toutes les parties intéressées sur les aspects environnementaux significatifs. Elle s’applique aux aspects environnementaux que l’organisation peut contrôler, qu’elle peut influencer. Il n’énonce pas lui-même de critères de performance environnementale spécifiques.

5.1.5.2.2. L’étendue de l’application dépend de facteurs tels que la politique environnementale de l’organisation, la nature de ses activités, ses produits, ses services, son emplacement et les conditions dans lesquelles elle fonctionne.

5.1.5.3. Systèmes de gestion de la santé et de la sécurité au travail (SGSST) – ISO 45001

5.5.3.1. Cette norme définit les exigences relatives à un système de gestion de la santé et de la sécurité au travail (OH&S) , afin de permettre à une organisation de contrôler ses risques pour la SST et d’améliorer ses performances.

5.1.5.3.2. Cette norme est destinée à traiter de la santé et de la sécurité au travail du personnel et des processus, plutôt que de la sécurité des produits et services.

5.1.5.3.3. La norme est applicable à toute organisation qui souhaite

  1. a) Établir un système de gestion de la SST afin d’éliminer et de minimiser les risques pour les employés et les autres parties intéressées qui peuvent être exposés aux risques de SST associés à ses activités.
    b) Mettre en œuvre, maintenir et améliorer continuellement le système de gestion de la SST
    c) S’assurer de sa conformité avec sa politique de SST déclarée
    d) Conformité aux exigences légales et autres

5.1.5.4. Système de gestion de la sécurité alimentaire (FSMS) – ISO 22000

5.5.4.1. La certification du SMSDA d’une organisation est l’un des moyens de fournir l’assurance que l’organisation certifiée a mis en place un système de gestion de la sécurité alimentaire de ses processus, activités, produits et services conformément à la politique de sécurité alimentaire de l’organisation et aux exigences de  ISO 22000.

5.1.5.4.2. Elle s’applique à toutes les organisations, quelle que soit leur taille, qui sont impliquées dans n’importe quel aspect de la chaîne alimentaire et souhaitent mettre en œuvre des systèmes qui fournissent systématiquement des produits sûrs.

5.1.5.5. Système de gestion de la sécurité de l’information (SGSI) – ISO 27001

5.1.5.5.1. Un système de gestion de la sécurité de l’information (SGSI) est une approche systématique de la gestion des informations sensibles de l’entreprise afin qu’elles restent sécurisées. Il englobe les personnes, les processus et les systèmes informatiques.

5.1.5.5.2. La certification du SMSI d’une organisation garantit que l’organisation dispose d’un modèle pour établir, mettre en œuvre, exploiter, réviser, maintenir et améliorer la sécurité des informations, y compris celles du client, détenues par l’organisation. Le SMSI mis en œuvre assure la gestion des risques commerciaux globaux par la mise en œuvre de contrôles de sécurité adaptés aux besoins de l’organisation, augmentant ainsi la productivité des personnes et améliorant l’image de l’entreprise.

5.1.5.6. Système de gestion de l’énergie (EnMS) – ISO 50001

5.1.5.6.1 le système de gestion de l’énergie ISO 50001 fournit un cadre structuré permettant aux organisations de gérer et de contrôler l’énergie afin d’augmenter l’efficacité énergétique, de réduire les coûts et d’améliorer les performances énergétiques. ISO 50001 est destiné à aider les entreprises à mieux utiliser leur consommation d’énergie ou leurs performances énergétiques grâce à une approche systématique.

5.1.5.6.2 Cette norme est compatible avec d’autres systèmes de gestion, en particulier ISO 14001 (Système de gestion de l’environnement ) et ISO 9001 (Système de gestion de la qualité) .ISO 50001 est basé sur le cycle Plan-Do-Check-Act (PDCA) et il intègre pour travailler à la fois la certification des activités techniques et managériales.

5.2. Certifications des produits

Le processus de certification des produits est un mécanisme efficace pour évaluer la conformité aux réglementations et aux normes concernant la sécurité, la qualité et d’autres caractéristiques des produits.

L’approbation et la certification pré-commercialisation sont une exigence légale pour les fabricants de nombreux types de produits, composants et accessoires cherchant à accéder aux principaux marchés du monde entier. En plus de satisfaire aux exigences de certification obligatoires, les fabricants peuvent également choisir de faire tester leurs produits pour vérifier la conformité aux exigences techniques des normes volontaires. En soumettant leurs produits à des tests et à une certification volontaires supplémentaires, les entreprises peuvent différencier leurs produits de ceux de leurs concurrents et démontrer davantage leur engagement à fournir aux acheteurs et aux consommateurs des produits de qualité qui sont également sûrs à utiliser.

  • Produits de construction
  • Produits pour enfants
  • Produits électriques
  • Produits de sécurité incendie
  • Produits de sécurité des gaz
  • Produits de protection de la tête
  • Produits horticoles
  • Produits de machines
  • Produits d’équipement de protection individuelle
  • Produits d’équipement sous pression
  • Produits de traitement des eaux usées
  • Eau/Produits de plomberie
  • Produits à base de sangles
  • Produits alimentaires

5.3 Formation

Le cours de Formation ISO Lead Auditor est l’un des cours les plus reconnus de notre secteur. Ce cours de haut niveau de cinq jours se concentre sur l’audit efficace des systèmes de gestion de la qualité par rapport à la norme ISO et comprend : la conduite d’un audit, la planification et la préparation des audits, les techniques d’audit et les rapports d’audit.

Le cours de formation de transition certifié IRCA de deux jours est destiné à la transition formelle des auditeurs expérimentés dans le domaine, par exemple. Norme OHSAS 18001 à la nouvelle révision ISO 45001:2018. Ce cours utilise des exercices, des ateliers, des jeux de rôle et des études de cas pour enseigner les concepts, plutôt que de s’appuyer sur une présentation PowerPoint.

ISO Formation de sensibilisation un cours de deux jours fournit une compréhension détaillée des concepts et de l’orientation de la norme ISO et fournit les connaissances nécessaires pour mettre en œuvre efficacement un système de management.

6. Certification (enregistrement) des systèmes de gestion

6.1. Candidature

6.1.1. Organisation, ayant l’intention d’obtenir la certification du système de gestion de l’IAS, de remplir le questionnaire, en indiquant la portée de l’évaluation ainsi que d’autres détails. Une offre est faite à l’organisation sur la base des jours-homme requis calculés selon les détails fournis dans le formulaire de demande et après s’être assuré que le champ d’évaluation déclaré est dans l’autorisation du champ d’application de l’accréditation de l’IAS.

6.2. Soumission de documents

6.2.1. L’organisation soumet le Formulaire de candidature indiquant la portée de l’évaluation dûment signé, pour examen par l’IAS.

6.2.2. Pour l’unité du secteur public, c’est-à-dire les PSU, qui forment généralement une base de clients impliqués dans le processus d’appel d’offres, l’émission d’un ordre de travail / d’un bon de commande par ces PSU est considérée comme un document équivalent pour l’acceptation de la commande et l’amp; acceptation réputée des Conditions & Conditions spécifiées à l’article 4 du présent document.

6.2.3. Dans de tels cas, les détails des exigences de certification doivent être fournis dans le document Processus de système de gestion accrédité.

6.3. Évaluation des documents

6.3.1. L’évaluation des documents peut être effectuée avant l’audit de phase I prévu ou pendant l’audit de phase I. Il est préférable de recevoir et d’examiner les documents au moins 4 jours avant l’audit de Phase I pour mieux se concentrer sur la portée de l’audit. L’adéquation de la documentation du système de gestion par rapport à la mise en œuvre est examinée au cours de l’évaluation et, si elle est jugée insuffisante, des commentaires appropriés sont communiqués à l’audité dans le rapport de la phase I.

6.3.2. Les détails du calendrier d’audit sont planifiés et ceux-ci sont soumis à l’Organisation.

7. Certification (enregistrement) L’évaluation des systèmes de gestion est réalisée en 2 étapes.

  1. a) Étape I
  2. b) Étape II

7.1. Les activités de chacun sont décrites ci-dessous :

  1. a) Étape I – L’audit de l’étape 1 doit être effectué sur place pour
  • Audit la documentation du système de gestion du client
  • Évaluer l’emplacement du client et les conditions spécifiques au site et engager des discussions avec le personnel du client pour déterminer la préparation pour l’audit de l’étape 2
  • Examiner le statut et la compréhension du client concernant les exigences de la norme, en particulier en ce qui concerne l’identification des performances clés ou des aspects significatifs, des processus, des objectifs et du fonctionnement du système de management.
  • Collecter les informations nécessaires concernant la portée du système de gestion, les processus et le(s) emplacement(s) du client, et les aspects statutaires et réglementaires connexes et la conformité (par exemple, la qualité, l’environnement, les aspects juridiques de l’exploitation du client, les risques associés, etc. )
  • Examiner l’allocation des ressources pour l’audit de l’étape 2 et convenir avec le client des détails de l’audit de l’étape 2
  • Concentrez-vous sur la planification de l’audit de l’étape 2 en acquérant une compréhension suffisante du système de gestion du client et des opérations du site dans le contexte d’éventuels aspects importants
  • Évaluer si les audits internes et la revue de direction sont planifiés et exécutés, et que le niveau de mise en œuvre du système de gestion prouve que le client est prêt pour l’audit de phase 2. L’audit de l’étape 1 doit être effectué dans les locaux du client afin d’atteindre les objectifs énoncés ci-dessus.
  • Les constatations de l’audit de l’étape 1 doivent être documentées et communiquées au client, y compris l’identification de tout domaine de préoccupation qui pourrait être classé comme non-conformité au cours de l’audit de l’étape 2.
  • En déterminant l’intervalle entre les audits de l’étape 1 et de l’étape 2, il faut tenir compte des besoins du client pour résoudre les problèmes identifiés lors de l’audit de l’étape 1. L’IAS devra peut-être également revoir ses dispositions pour la phase 2.
  1. b) Étape II – Audit

L’audit de stade 2 a pour objectif d’évaluer la mise en œuvre, y compris l’efficacité, du système de management du client. L’audit de l’étape 2 aura lieu sur le(s) site(s) du client. Il comprend au moins les éléments suivants :

  • Informations et preuves concernant la conformité à toutes les exigences de la norme de système de management applicable ou d’un autre document normatif ;
  • Suivi, mesure, rapport et examen des performances par rapport aux objectifs et cibles de performances clés (conformément aux attentes de la norme de système de management applicable ou d’un autre document normatif) ;
  • Système de gestion du client et performance en matière de conformité légale ;
  • Contrôle opérationnel des processus du client ;
  • Audit interne et revue de direction ;
  • Responsabilité de la direction pour les politiques du client ;
  • Liens entre les exigences normatives, la politique, les objectifs et cibles de performance (conformément aux attentes de la norme de système de management applicable ou d’un autre document normatif), toutes les exigences légales applicables, les responsabilités, la compétence du personnel, les opérations, les procédures, les données de performance et constatations et conclusions de l’audit interne.

L’activité de la phase II doit être programmée dans les 90 jours suivant la fin de l’activité de la phase I.

7.2. Résultat de l’audit de certification (Initial/Renouvellement) :

7.2.1. Le résultat d’un audit de certification ou d’un audit de renouvellement est décidé sur la base des constatations de l’audit, y compris la nature des non-conformités constatées lors de l’audit.

Il y a quatre résultats possibles :

  1. Recommandation pour la certification
  2. Recommandation de certification sous réserve d’actions correctives mises en œuvre de manière satisfaisante et/ou efficace
  3. Réaudit limité ou visite de suivi à une date ultérieure
  4. Aucune recommandation de certification, ce qui signifie généralement qu’un nouvel audit complet est nécessaire.

Pour (3) et (4) ci-dessus, des frais et dépenses supplémentaires seront facturés.

Remarque : Le certificat ne peut pas être recommandé en cas de non-conformité non résolue identifiée lors de l’audit.

7.3. Non-conformité

7.3.1. Les non-conformités doivent être classées par les auditeurs en Majeure et Mineure.

7.3.2. Les caractéristiques d’une non-conformité majeure sont :

  1. Une incapacité à démontrer la conformité à une réclamation technique relative à des questions affectant la qualité du produit/service.
  2. Une panne importante ou l’absence de preuves de la mise en œuvre efficace d’un processus et/ou d’une procédure documentée requise par les critères d’audit applicables.
  3. L’absence d’une procédure documentée pour répondre à une exigence des critères d’audit applicables, le cas échéant.
  4.  L’absence ou la rupture systémique totale d’un élément du système de management spécifié dans les critères d’audit applicables ; ou toute non-conformité dont l’effet est jugé préjudiciable à l’intégrité du produit, des processus ou du service.
  5. L’absence ou l’échec à mettre en œuvre et à maintenir une ou plusieurs exigences du système de gestion ; ou une situation qui, sur la base de preuves objectives, soulèverait un doute important quant à la capacité du système de management à atteindre sa politique et ses objectifs.
  6. Un certain nombre de non-conformités mineures par rapport à l’une des exigences des critères d’audit représentent une panne totale d’un système et pourraient donc représenter collectivement une non-conformité majeure.

(Remarque : cette condition représente généralement 4 non-conformités ou plus.

7.3.3. Les caractéristiques d’une non-conformité mineure sont :

  1. Un défaut de satisfaire pleinement à une exigence des critères d’audit avec une procédure documentée, le cas échéant.
  2. Une défaillance dans la mise en œuvre effective d’une procédure documentée lors d’incidents isolés.

7.3.4. Délais pour la soumission et la clôture des CN

  • Major NC Mineur NC
  • Soumission du plan d’action corrective 30 jours 60 jours
  • Acceptation du CAP par l’IAS 60 jours 90 jours
  • Visite de suivi 60 jours –
  • Vérification & Fermeture Visite sur place Visite suivante
  • NC pendant la recertification avant la date d’expiration du certificat
  • Prolongation de la période NC de 30 jours

8. Audit de surveillance :

8.1. Les activités de surveillance doivent inclure des audits sur site évaluant le respect par le système de management du client certifié des exigences spécifiées par rapport à la norme à laquelle la certification est accordée. D’autres activités de surveillance peuvent inclure

  1. demandes de l’organisme de certification au client certifié sur les aspects de la certification,
  2. examiner les déclarations de tout client concernant ses opérations (par exemple, matériel promotionnel, site Web),
  3. demande au client de fournir des documents et des enregistrements (sur support papier ou électronique), et
  4. Autres moyens de surveiller les performances du client certifié.

8.2. Les audits de surveillance sont des audits sur site, mais ne sont pas nécessairement des audits complets du système, et doivent être planifiés avec les autres activités de surveillance afin que l’organisme de certification puisse conserver l’assurance que le système de management certifié continue de répondre aux exigences entre les audits de re-certification. Le programme d’audit de surveillance comprend, au moins

  1. audits internes et revue de direction,
  2. un examen des actions entreprises sur les non-conformités identifiées lors de l’audit précédent, le traitement des réclamations
  3. efficacité du système de gestion en ce qui concerne la réalisation des objectifs du client certifié, progrès des activités planifiées visant à l’amélioration continue,
  4. contrôle opérationnel continu,
  5. examen de tout changement, et
  6. utilisation de marques et/ou toute autre référence à la certification.

8.3. Des audits de surveillance sont effectués au moins une fois par an. La date du premier audit de surveillance suivant la certification initiale ne doit pas dépasser 12 mois à compter du dernier jour de l’audit de phase 2. La date du deuxième audit de surveillance ne doit pas dépasser 24 mois à compter du dernier jour des audits de l’étape 2.

9. Audit de recertification :

9.1. Un audit de recertification doit être planifié et mené sur site pour évaluer le respect continu de toutes les exigences de la norme de système de management ou d’un autre document normatif pertinent. Le but de l’audit de recertification est de confirmer la conformité et l’efficacité continues du système de management dans son ensemble, ainsi que sa pertinence et son applicabilité continues pour la portée de la certification.

9.2. L’audit de recertification doit tenir compte de la performance du système de management au cours de la période de certification et inclure l’examen des rapports d’audit de surveillance précédents.

9.3. Les activités d’audit de recertification peuvent nécessiter un audit de niveau 1 dans les situations où des changements importants ont été apportés au système de management, au client ou au contexte dans lequel le système de management fonctionne (par exemple, des modifications de la législation).

9.4. Dans le cas de plusieurs sites ou d’une certification selon plusieurs normes de système de management fournies par l’IAS, la planification de l’audit doit garantir une couverture adéquate de l’audit sur site pour donner confiance dans la certification.

9.5. L’audit de recertification doit inclure un audit sur site qui aborde les points suivants :

  1. l’efficacité du système de management dans son intégralité à la lumière des changements internes et externes et sa pertinence et son applicabilité continues au périmètre de certification ;
  2. engagement démontré à maintenir l’efficacité et l’amélioration du système de gestion afin d’améliorer la performance globale ;
  3. Si le fonctionnement du système de management certifié contribue à la réalisation de la politique et des objectifs de l’organisation.

9.6. Lorsque, lors d’un audit de recertification, des cas de non-conformité ou d’absence de preuve de conformité sont identifiés, l’IAS doit définir des délais de correction et des actions correctives à mettre en œuvre avant l’expiration de la certification.

10. Audits spéciaux

10.1. Extensions de la portée

10.1.1. L’IAS doit, en réponse à une demande d’extension de la portée d’une certification déjà accordée, entreprendre un examen de la demande et déterminer toutes les activités d’audit nécessaires pour décider si l’extension peut être accordée ou non. Cela peut être mené en conjonction avec un audit de surveillance.

10.2. Audits à court terme

10.2.1. Il peut être nécessaire pour l’IAS de mener des audits de clients certifiés à court terme pour enquêter sur des plaintes, ou en réponse à des changements, ou pour assurer le suivi des clients suspendus. Dans ces cas

  • L’IAS doit décrire et faire connaître à l’avance aux clients certifiés les conditions dans lesquelles ces visites à court préavis doivent être effectuées, et
  • L’IAS doit faire preuve d’une prudence supplémentaire dans l’IAS de l’équipe d’audit en raison du manque d’opportunité pour le client de s’opposer aux membres de l’équipe d’audit.

10.3.Restaurer :

L’IAS peut rétablir la certification dans les conditions suivantes :

  • Là où les activités de recertification en suspens sont terminées.
  • Lorsqu’un client résout efficacement toutes les non-conformités et les problèmes identifiés qui ont conduit à la suspension de la délivrance du certificat.
  • Lorsqu’un client respecte les conditions particulières des certifications.
  • Cotisations en attente réglées conformément au contrat.

10.4.Refuser :

L’IAS peut refuser des certifications dans les conditions suivantes :

  1. L’IAS peut refuser la demande de certification, d’extension ou de renouvellement s’il estime que le client n’a pas fourni les informations complètes et requises de la part des activités de l’organisation cliente et que l’IAS n’a pas pu conclure positivement en procédant à la certification.
  2. Si l’IAS reçoit des plaintes sérieuses de la part du client ou de l’organisation cliente et que le client n’offre pas une coopération suffisante pour effectuer des audits à court terme dans ses locaux.
  3. Si une action en justice est engagée contre un client pour ses services illégaux/illégaux et des informations suffisantes indiquant que les clients du client sont affectés.
  4. Refuse de se conformer aux points du contrat d’audit signé avec l’IAS.
  5. Si l’IAS reçoit des instructions de l’organisme d’accréditation pour le faire.

11. Suspension, retrait ou réduction de la portée de la certification

11.1. L’IAS a une politique et des procédures documentées pour la suspension, le retrait ou la réduction de la portée de la certification, et doit spécifier les actions ultérieures par l’organisme de certification.

11.2. L’IAS suspend la certification dans les cas où, par exemple,

  1. Le système de gestion certifié du client a échoué de manière persistante ou grave à répondre aux exigences de certification, y compris les exigences relatives à l’efficacité du système de gestion,
  2. Le client certifié n’autorise pas la conduite d’audits de surveillance ou de recertification aux fréquences requises, ou
  3. Le client certifié a volontairement demandé une suspension.

11.3. En cas de suspension, la certification du système de management du client est temporairement invalide. En cas de suspension, le client s’abstient de promouvoir davantage sa certification. L’IAS rend le statut suspendu de la certification accessible au public et prend toute autre mesure qu’il juge appropriée.

11.4. Le défaut de résoudre les problèmes qui ont entraîné la suspension dans un délai établi par l’IAS entraînera le retrait ou la réduction de la portée de la certification.

Remarque : Dans la plupart des cas, la suspension ne dépasse pas 6 mois.

11.5. L’IAS doit réduire le périmètre de certification du client pour exclure les parties ne répondant pas aux exigences, lorsque le client a échoué de manière persistante ou grave à satisfaire aux exigences de certification pour ces parties du périmètre de certification. Toute réduction de ce type doit être conforme aux exigences de la norme utilisée pour la certification.

12. Documents délivrés à l’organisation :

12.1. Audit d’étape I :

  • Plan d’audit
  • Rapport d’audit de l’étape I, y compris les sujets de préoccupation et les commentaires sur le manuel
  • Rapport de non-conformité
  • Facture

12.2. Étape II / Renouvellement / Audit de surveillance :

  • Plan d’audit
  • Rapport d’audit
  • Rapport de preuves objectives
  • Rapport de non-conformité
  • Facture

12.3. Sur recommandation d’octroi d’un certificat d’approbation, celui-ci est délivré par le siège social avec une lettre d’accompagnement reprenant les clauses exclues et l’illustration du logo ainsi que l’utilisation des Directives du logo.

13. Conditions Générales

13.1. Responsabilité de l’IAS

13.1.1. Il est de la responsabilité de l’IAS de fournir une évaluation et une certification conformément à l’édition actuelle de l’IAS « Accredited Management System Process ». Veuillez noter qu’en respectant sa politique d’amélioration continue du service, l’IAS se réserve le droit de modifier le contenu du « processus du système de gestion accrédité »

13.2. Responsabilité de l’organisation auditée

  • Il est de la responsabilité de l’organisation de fournir à IAS tous les documents, informations, installations et modifications au fur et à mesure que cela est nécessaire pour permettre à IAS de fournir les services selon ces termes et conditions.
  • Il est de la responsabilité de l’organisation de fournir aux organismes d’accréditation de l’IAS tous les documents, informations et visites nécessaires pour permettre la vérification des audits effectués par l’IAS.
  • Il est de la responsabilité de l’organisation cliente de visiter le site Web de l’IAS www.iascertification.com sur la mise à jour du processus du système de gestion accrédité.

13.3. Frais & Dépenses

  • Pour les accords dans le cadre des documents d’appel d’offres : tous les termes & ; les conditions seront applicables conformément aux documents d’appel d’offres convenus.
  • Les frais à payer et les conditions de paiement sont tels que détaillés dans la lettre de l’IAS qui joint le devis à l’organisation. Les frais de base pour les services demandés sont basés sur l’hypothèse que les informations fournies par l’organisation étaient exactes et complètes.
  • Visites de surveillance spéciales

Les visites de surveillance spéciales seront facturées selon les tarifs en vigueur applicables à ce moment-là.

  • Dépenses de voyage et accessoires

Tous les frais ne comprennent pas les frais de déplacement et les frais accessoires qui seront facturés en supplément au prix réel.

  • Impôts légaux

Tous les frais et dépenses indiqués ne comprennent pas les taxes légales qui seront facturées au taux en vigueur, le cas échéant.

  • Factures

Les factures seront soumises dès que possible, après l’achèvement de toute visite d’évaluation.

  • Paiement

Tous les paiements doivent être effectués au nom des « Services d’évaluation intégrés » de préférence par chèque local/traite à vue dans les 7 jours suivant la réception de la facture. Les sommes restées impayées pendant plus de 30 jours à compter de la date de facturation seront passibles d’intérêts au taux de 15 % par an.

13.4. Le ou les certificats d’approbation ne peuvent pas être libérés tant que le paiement complet n’a pas été reçu par l’IAS

13.5. Résiliation

13.5.1. L’une ou l’autre des parties peut mettre fin à cette demande d’évaluation : –

  • Par notification
  1. Un préavis écrit de trois mois peut être donné par l’une ou l’autre des parties.
  • Par défaut
  1. Immédiatement après que l’une des parties est informée par l’autre de toute violation substantielle de cette demande d’évaluation.
  2. Si l’une des parties est mise en liquidation ou si un administrateur judiciaire est nommé pour tout ou partie de l’entreprise de celle-ci.
  • En cas de résiliation de la demande d’évaluation, que ce soit par notification, par défaut ou autrement, le certificat d’approbation de l’IAS délivré en vertu des présentes deviendra immédiatement invalide et le client cessera de l’utiliser et retournera à l’IAS toute la documentation et autres questions émises en vertu de celui-ci ou portant une indication d’un tel certificat d’approbation.

14. Terme fondamental

14.1. Organisation par laquelle garantit et s’engage avec l’IAS qu’elle se conformera à tout moment pendant la durée de validité des présentes conditions générales à toutes les exigences raisonnables nécessaires à la délivrance du certificat d’approbation, y compris (mais sans préjudice de la généralité de celui-ci) tous les statuts, règles, réglementations émises par toute autorité statutaire ou toute autre autorité compétente, toutes les recommandations, codes et questions similaires émis par toute autorité, en vertu de laquelle ou en conformité avec ou aux fins desquelles le certificat d’approbation est délivré ou toute autre exigence raisonnable de l’IAS nécessaires pour permettre la délivrance et le maintien en vigueur du certificat d’agrément conformément aux normes de certification de haute qualité.

14.2. L’organisation garantit par la présente l’exhaustivité et l’exactitude de tous les documents et l’exactitude de toutes les informations fournies à l’IAS aux fins des présentes conditions & conditions d’évaluation.

15. Certificats et utilisation de logo(s) et procédure de réclamation

15.1. Après avoir réussi l’évaluation initiale, l’IAS doit délivrer un ou des certificats d’approbation à l’organisation détaillant la ou les normes de qualité pour lesquelles l’évaluation a été effectuée, déclarant l’étendue de la fourniture. Le(s) certificat(s) d’agrément est/sont valable(s) pour une période de trois ans à compter de la date de délivrance, sous réserve d’un maintien satisfaisant des systèmes qualité par le biais d’audits de surveillance.

15.2. La certification dans le cadre de ce schéma n’implique pas la certification du produit ou du service de l’organisation et ne l’exempte donc pas de ses obligations légales.

15.3. Pour plus de détails sur l’utilisation de LOGO, veuillez nous contacter via info@iasiso.com

15.4. L’organisation s’engage à mettre en place un système d’enregistrement de toutes les plaintes reçues de quelque source que ce soit. Les actions correctives prises et l’examen par la direction de l’organisation de ces actions doivent être mis à disposition pour vérification. Ils informeront que le plaignant peut également écrire à l’IAS

15.5. IAS a une marque de certification qui autorise les clients certifiés à utiliser comme indiqué dans l’image ci-dessous. Les clients peuvent utiliser ce logo de manière à ce qu’il ne soit pas ambigu, dans la marque ou le texte d’accompagnement, quant à ce qui a été certifié et avec clarté que l’IAS a accordé la certification.

15.6. Le client est avisé de ne pas utiliser le logo IAS/UQAS sur un produit ni sur l’emballage d’un produit ni de toute autre manière pouvant être interprétée comme dénotant la conformité du produit.

15.7. L’IAS ne permettra pas que ses marques soient appliquées par des clients certifiés à des rapports ou certificats d’essais, d’étalonnage ou d’inspection en laboratoire.

15.8. Le client d’IAS peut utiliser la déclaration suivante sur l’emballage du produit ou dans les informations d’accompagnement indiquant que le client dispose d’un système de gestion certifié. L’emballage du produit est considéré comme celui qui peut être retiré sans que le produit ne se désagrège ou ne soit endommagé. Les informations d’accompagnement sont considérées comme disponibles séparément ou facilement détachables. Les étiquettes de type ou les plaques d’identification sont considérées comme faisant partie du produit. La déclaration n’implique en aucun cas que le produit, le processus ou le service est certifié par ce moyen. La déclaration doit inclure une référence à :
• Identification (par exemple, marque ou nom) du client certifié ;
• Le type de système de management (par exemple, qualité, environnement) et la norme applicable ;
• Empowering Assurance Systems ou IAS.

15.9 L’IAS par le biais d’un contrat de service juridiquement exécutoire exige que le client certifié suive :

  1. a) Se conforme aux exigences de l’IAS et de l’UQAS lorsqu’il fait référence à son statut de certification dans des supports de communication tels qu’Internet, des brochures ou de la publicité, ou d’autres documents ;
    b) Ne fait ou ne permet aucune déclaration trompeuse concernant sa certification ;
    c) n’utilise pas ou n’autorise pas l’utilisation d’un document de certification ou d’une partie de celui-ci de manière trompeuse ;
    d) Lors du retrait de sa certification, cesse d’utiliser tout matériel publicitaire contenant une référence à la certification, conformément aux directives de l’IAS.
    e) modifie toute publicité lorsque la portée de la certification a été réduite ;
    f) Ne permet pas que la référence à la certification de son système de management soit utilisée de manière à impliquer que l’IAS a certifié un produit (y compris un service) ou un processus ;
    g) N’implique pas que la certification s’applique à des activités et des sites qui sont en dehors du périmètre de certification ;
    h) N’utilise pas sa certification d’une manière qui jetterait le discrédit sur l’IAS et/ou le système de certification et perdrait la confiance du public.

En cas de défaut, l’IAS les informera dans un premier temps par courrier. Si le client continue, IAS adoptera la procédure légale contre le client pour ses références incorrectes au statut de certification ou l’utilisation trompeuse des documents de certification, des marques ou des rapports d’audit.

16. Responsabilité

16.1. Tandis qu’IAS Pvt. Ltd et ses comités font de leur mieux pour s’assurer que les fonctions de l’IAS sont correctement exécutées, en fournissant des informations ou des conseils sur les services, ni l’IAS ni aucun de ses employés ou agents ne garantit l’exactitude des informations fournies.

Sauf indication contraire dans les présentes, ni IAS ni aucun de ses employés ou agents (au nom de chacun desquels IAS a accepté cette clause) ne sera responsable de toute perte, dommage ou dépense que ce soit subi par toute personne en raison d’un acte, d’une omission ou d’une erreur de de quelque nature que ce soit et de quelque manière que ce soit causé par IAS, ses employés ou agents ou en raison de toute inexactitude de quelque nature que ce soit et de quelque manière que ce soit causée dans toute information ou opinion donnée de quelque manière que ce soit par ou au nom de IAS, même si elle est considérée comme une violation de la garantie .

Néanmoins, si une personne utilise les services d’IAS, ou s’appuie sur des informations ou des conseils donnés par ou en son nom, subit une perte, des dommages ou des dépenses dont il est prouvé qu’elle est due à une omission ou une erreur de négligence de l’IAS, prouvée devant un tribunal de loi ou juridiction connexe ses employés ou agents ou toute inexactitude négligente dans les informations ou avis donnés par ou au nom de l’IAS, alors l’IAS versera une indemnisation à cette personne pour sa perte prouvée jusqu’à concurrence du montant des frais facturés par l’IAS pour cette un service, une information ou un avis particulier.

17. Indemnité

17.1. L’Organisation indemnisera pleinement et effectivement les agents de l’IAS de tous les coûts, réclamations, actions et demandes découlant de :

  • Le service fourni par IAS n’est valable que dans la mesure où de telles réclamations découlent de la négligence de l’IAS, de ses employés ou agents.
  • L’utilisation abusive par l’organisation de tout certificat, licence, marque de conformité fourni par l’IAS conformément aux présentes conditions & conditions.
  • Toute violation de ces conditions & conditions.

18. Force Majeure

18.1. L’IAS ne sera en aucun cas responsable de l’impossibilité de s’acquitter de ces obligations à la suite de toute question indépendante de sa volonté et qui ne pouvait être raisonnablement prévue.

19. Confidentialité

19.1. Sauf si la loi l’exige, l’IAS et l’Organisation traiteront de manière strictement confidentielle et ne divulgueront à aucun tiers sans le consentement écrit préalable de l’autre, toute information qui entre en leur possession, la possession de leurs employés, agents ou autres en vertu de ces termes & conditions.

19.2. Toutes les informations obtenues au cours de l’audit doivent être disponibles pour vérification par le personnel de l’IAS (dans le cadre du processus de certification interne) & personnel de l’organisme d’accréditation concerné (dans le cadre du processus d’accréditation). L’organisation auditée doit être informée par écrit par l’IAS si le résultat de l’examen par le personnel interne ou le personnel de l’organisme d’accréditation influence l’intérêt de l’organisation auditée.

20. Droit

20.1. Ces termes & les conditions sont régies par la loi indienne et les parties se soumettent à la juridiction des tribunaux de New Delhi et tous les avis et procédures signifiés seront réputés avoir été dûment signifiés s’ils sont envoyés par courrier recommandé prépayé à l’adresse de la partie comme ci-dessus apparaissant ou comme peut être ultérieurement notifié par l’autre.

21. Arbitrage

21.1. Tout différend ou différend survenant entre les parties autre que le paiement des frais IAS sera déterminé par un seul arbitre nommé par les parties en cas de non-respect des présentes conditions & conditions

22. Maintien de l’approbation

22.1. Le certificat d’approbation est délivré à l’organisation étant entendu que le système de gestion pertinent sera maintenu à tout moment et à cette fin, l’IAS effectuera des audits de surveillance conformément au plan de surveillance de l’IAS qui sera notifié à l’organisation avec son certificat. d’approbation.

22.2. Lors de l’audit de surveillance, il est garanti que tous les éléments pertinents du système de gestion sont examinés au moins une fois pendant la période de validité de trois ans du certificat d’agrément.

22.3. The intervals between the initial certification audit and the first and second surveillance audit shall not exceed one year from the last date of audit.

22.4. At the end of three years duration, if the Organization desires to continue Certification, Renewal Audit shall be carried out.

23. Suspension, Withdrawal or Cancellation

23.1. The Certificate of Approval shall be suspended, withdrawn or cancelled if it is found that:

  • The Organization does not agree for surveillance within the specified time frame
  • The Organization does not complete corrective action within the agreed time scale
  • The Organization fails to conform to the requirements of relevant standards
  • The Organization fails to comply with the financial requirements of the agreement of Certification
  • The Organization undertakes actions which may bring IAS into disrepute
  • The Certificate or Logo is misused in any way.
  • The organization goes to liquidation or ceases to exist or ceases its activities for which it has been certified.
  • The activities of the organization are stopped by directives from court / statutory authorities.

The certification to one or more Management Standard(s) / Specification(s) is subject to suspension / reduction / withdrawal, IAS shall investigate the impact of this on the Certification to other Management System Standard(s) / Specification(s).

24. Appeals

24.1. It would be the Endeavour of IAS to provide efficient and satisfactory services as detailed in the Request Form. However, in case it is felt that any decision or the conduct of IAS is unjust and prejudicial to any party, which party can appeal to IAS and seek readdressed. These appeals are to be sent to IAS in writing.

25. Disclaimers

25.1. While this document is intended to provide guidance to prospective / existing clients of IAS and every effort is made to keep its content accurate and up to date, it should not be construed to be comprehensive or conclusive in its contents and applicability. Assessment audit / Certification / Surveillance being activities that always call for auditor’s judgment based upon the facts and circumstances of each case / situations, this document cannot be construed to be binding IAS in the scope, interpretation and applicability of its certification activities.